Enseignants : Bruno Palpant (Ecole Centrale de Paris), Samuel Grésillon (Institut Langevin, UPMC), Olivier Pluchery (Institut des NanoSciences de Paris, UPMC)
Les propriétés électromagnétiques remarquables de nanostructures métalliques ont permis l’émergence ces dernières années de différents champs de recherche et de développements technologiques, tous basés sur le phénomène de plasmon de surface, propagatif ou localisé.

Ces développements concernent aujourd’hui des domaines comme les matériaux pour la couleur, le patrimoine archéologique, l’optique non-linéaire, la photonique, le marquage biologique, la nanothermique, les capteurs chimiques et biologiques ou la thermothérapie.
Ce module comporte des travaux pratiques. Ce module comporte des conférences

les transparents du cours de plasmonique (Bruno Palpant)

Voir en ligne : Plus d’informations sur l’option