Dans le contexte du transport d’information utilisant le spin (spintronique), le transport pur de spin est devenu un axe de recherche important. Dans ce cadre, les ondes de spin peuvent être utilisées pour transporter de l’information. De telles ondes ont par exemple été mises en évidence dans des puits quantiques dopés de CdMnTe, système semimagnétique modèle. Ces excitations de spin ont une énergie de l’ordre de quelques meV, soit quelques Téra-Hertz (1THz = 1012 Hz = 4.1 meV). L’étude de ces excitations et de leur dynamique peut être menée par les puissantes techniques de l’optique (Raman, notamment à l’INSP). Néanmoins, un inconvénient de ces méthodes est que l’excitation optique s’effectue à une énergie très grande (1.5 eV) en comparaison de l’énergie des excitations de spin et la photo-excitation de trous supplémentaires dans la bande de valence perturbe la dynamique de l’onde de spin. Alternativement, notre équipe au LPA s’intéresse à la possibilité d’étudier ces excitations de spin à l’aide de la spectroscopie Téra-Hertz ultra-rapide, qui permet a priori d’exciter directement les ondes de spin à la bonne énergie.