La non-conservation de la parité dans les atomes et les molécules trouve son origine dans l’interaction faible dont la portée est l’échelle nucléaire.
Cet effet a été observé dans des expériences de physique atomique et des hautes énergies, mais jamais à ce jour dans des molécules…