L’utilisation de systèmes nanostructurés s’est considérablement développée ces dernières années, pour des applications technologiques, mais aussi pour l’imagerie cellulaire ou tissulaire, où elle promet des avancées importantes dans la compréhension des mécanismes du vivant. La plupart de ces systèmes, comme les antennes optiques ou les structures utilisant des plasmons de surface, dérivent leurs propriétés optiques originales d’une structuration spécifique du champ électromagnétique qui les entoure lorsqu’ils sont éclairés. En amont de ces applications, il est crucial de comprendre et caractériser la structure de ces champs, notamment afin de déterminer les zones où leur efficacité sera optimale. Peu d’outils expérimentaux existent aujourd’hui pour obtenir une connaissance complète du champ électromagnétique autour de telles structures.

-Nous avons développé un système d’holographie numérique fonctionnant sous microscope. En étudiant le produit des amplitudes de l’onde diffusées par l’objet et de l’onde de référence (qui peut être intense), un gain important est obtenu. Ce système permet donc de détecter des objets aussi petits que 10 nm. De plus, une reconstruction numérique permet d’obtenir une vue 3D de la lumière diffusée. Nous proposons ici d’utiliser ce système pour déterminer en trois dimensions le diagramme de diffusion généré par des nanoantennes métalliques.