Le groupe « métrologie de H2+ » du laboratoire Kastler Brossel a construit une expérience de spectroscopie à deux photons de l’ions moléculaire H2+ dont l’objectif est la mesure optique directe de la fréquence de vibration des noyaux.
Parallèlement, l’équipe conduit des calculs de la structure des niveaux d’énergie de H2+, tenant compte de la dynamique des trois corps qui le compose (deux protons et un électron), ainsi que des corrections relativistes, radiatives et de structure hyperfine.
La confrontation des résultats théoriques et des futurs résultats expérimentaux permettront de déterminer une constante fondamentale de la physique, le rapport mp/me avec une incertitude relative de l’ordre de 10-10.

-Pour déterminer la fréquence de vibration des noyaux de H2+ (aux alentours de 32 THz, 9,2 µm), nous avons besoin d’une référence de fréquence. Celle que nous utilisons et qui sera mise en œuvre au cours du stage est un laser à CO2 asservi sur une transition moléculaire de l’acide formique HCOOH.