L’incroyable essor ces dernières années des grands accélérateurs modernes (comme celui du CERN à Genève) qui étudient la collision d’ions très épluchés (du type Pb54+) accélérés à des énergies considérables (jusqu’à plusieurs TeV) a été rendu possible par le développement de source plasma délivrant des faisceaux intenses d’ions fortement multichargés. Nous disposons sur le campus de Jussieu d’une de ses sources d’ions multichargés (de type ECR, chauffage par résonnance cyclotronique) afin d’étudier la collision de ces ions avec la matière (de l’atome isolé au solide) ce qui est, du point de vue fondamental, d’un grand intérêt concernant les recherches menées sur le confinement des plasma (dans le cadre du projet ITER par exemple) ou bien dans le développement d’un traitement performant contre les cellules cancéreuse par ions lourds (hadronthérapie avec le C6+ en construction à Lyon).

-Lors de ce projet, les étudiants vont être amenés, dans un premier temps, à participer au fonctionnement de cette source d’ions qui permet la formation d’un plasma « chaud » confiné au sein d’un dispositif de type « bouteille magnétique ». Un dipôle magnétique leur permettra ensuite d’analyser en charge et en masse les ions extraits de la source. Dans un second temps, une introduction aux techniques de spectroscopie X (détecteurs semi – conducteur et spectromètre à réflexion de Bragg) leur sera proposée afin de les initier aux méthodes d’analyse du rayonnement X émis par des ions héliumoïdes ou hydrogénoïdes (comme l’Ar16+ et l’Ar17+ ou encore le Ne8+ et le Ne9+).