Sujet proposé par Pierre Kervella, Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique, Observatoire de Paris-MeudonThème de recherche

L’utilisation simultanée de plusieurs télescopes pour l’observation astronomique permet d’atteindre de très hautes résolutions angulaires. La lumière collectée par les différents télescopes formant l’interféromètre est transportée jusqu’au point de recombinaison en utilisant des miroirs ou des fibres optiques. De nombreux challenges techniques se posent pour égaliser les chemins optiques avec une précision d’une fraction de longueur d’onde, mais également pour compenser les perturbations introduites par l’atmosphère terrestre.

Contact :

Pierre kervella