Sujet proposé par Benoît Darquié, laboratoire de Physique des LasersThème de recherche

“Trois des quatre interactions fondamentales de la nature (interaction forte, électromagnétique, gravitationnelle) sont symétriques par l’opération de parité qui transforme (x,y,z) en (-x,-y,-z). L’interaction faible en revanche brise cette symétrie. La non-conservation de la parité par l’interaction faible est un ingrédient essentiel du modèle standard de la physique des particules, et son étude théorique et expérimentale a, jusqu’à présent, essentiellement été limitée à la physique des hautes énergies et à l’étude de quelques atomes lourds. Cet effet n’a jusqu’à ce jour pas été observé dans des molécules…”

Contact :

Benoît Darquié