Les ions multichargés, par exemple Ar13+, présentent des raies dans le domaine visible qui présentent des propriétés très intéressantes pour de futures horloges optiques, ou pour des tests très poussés d’électrodynamique quantique.
Ces ions sont produits à assez haute énergie (quelques keV) et doivent être étudiés à très basse énergie cinétique pour éviter l’effet Doppler qui élargi les raies, dans un régime où les ions sont piégés et refroidis sympathiquement par des ions refroidis par laser. La première étape consiste à capturer les ions dans un piège avant de les refroidir.

-Notre groupe étudie des dispositifs capables d’arrêter et de piéger les ions. Au cours de la journée de stage, les étudiants chercheront à optimiser les paramètres d’un piège permettant de capturer un paquet d’ions et simulant le processus de capture à l’aide d’un logiciel dédié.

-On étudiera en particulier l’acceptance du piège vis-à-vis de la dispersion en énergie et position initiale du paquet d’ions.