L’objectif de ce projet est de coupler un outil bien connu des biologistes qui permet d’extraire des informations sur la dynamique de molécule unique (la corrélation de fluorescence), avec des surfaces structurées à l’échelle du nanomètre. Ces surfaces sont des tapis de pointes nanométriques obtenues à partir de faisceaux de fibres optiques. Les fortes intensités de lumière obtenues à l’extrémité des pointes permettent de mesurer la diffusion de molécules en plusieurs endroits simultanément.