Nous développons des techniques de spectroscopie laser à haute résolution (en fréquence) pour analyser le comportement d’atomes au voisinage d’une interface, avec deux sous-thématiques actuelles :

-1) Par des techniques bien établies de spectrosopie à une interface plane, nous sondons essentiellement les atomes voisins de la paroi (profondeur : longueur d’onde “réduite” soit ~ 100 nm), et mesurons les déplacements énergétiques induits par l’interaction van der Waals de surface, qui peut aussi s’interpréter comme l’effet des fluctuations du vide. Nous cherchons actuellement à mesurer l’effet d’un vide quantique “chaud”, qui peut différer de celui du vide usuellement considéré (vide à T = 0 K).

-2) Nous nous intéressons aussi à des systèmes où une vapeur atomique est confinée à 3 dimensions dans des interstices sub-longueurs d’inde (donc quasi nanométriques), en particulier des vapeurs confinées dans des opales constituées d’un empilement de nanobilles de verre. Nous cherchons actuellement à analyser l’origine spatiale des signaux obtenus, pour lesquels l’effet du mouvement atomique (effet Doppler) est comme gelé.