Ce sujet est proposé par Laurent Lermusiaux et Sébastien Bidault, Institut Langevin

en concevant des groupements de particules d’or dont la réponse optique dépend de la présence d’un brin d’ADN spécifique, nous développons des capteurs biochimiques avec une limite de détection descendant à la molécule individuelle. Le stage permettra de se familiariser avec la spectroscopie confocale de diffusion sur nanostructure individuelle, les résonances plasmons de particules de métaux nobles et la microscopie optique en conditions microfluidiques