Sujet proposé par Yannick de Wilde, Institut Langevin

Tout corps à température non-nulle produit une émission thermique dont l’enveloppe est donnée par la courbe de Planck. Aux températures voisines de l’ambiant, cette émission est maximum dans l’infrarouge à une longueur d’onde voisine de 10 micromètres. La diffraction limite en principe notre capacité à imager l’émission thermique de la surface d’un matériau nanostructuré avec une résolution meilleure que la demi-longueur d’onde, soit environ 5 micromètres. Nous verrons comment il est possible avec un microscope de champ proche de s’affranchir totalement de cette limite de résolution et de réaliser une nanoscopie de l’émission thermique de la surface d’un matériau dans l’infrarouge.