Ce projet est proposé par Jean-Hugues Fillion et Mathieu Bertin, LERMA,  le 15 septembre.

L’interaction des photons avec des molécules condensées à basse température peut conduire à l’éjection de d’atomes ou de molécules dans le vide. Ce phénomène non-thermique appelé « photodésorption » se produit par exemple dans le milieu interstellaire froid, où les particules de poussières micrométriques recouvertes d’un manteau de glaces moléculaires sont bombardés de photons UV.

Nous simulons ce phénomène en laboratoire à partir d’un rayonnement énergétique dans le domaine de « l’ultra-violet du vide (VUV) » généré à partir d’impulsions LASER visibles. Le dispositif exploite des méthodes de détection des molécules par spectroscopie non-linéaire, dans le but de caractériser l’état quantique résultant de la photodésorption. L’objectif de cette journée sera de participer à la mise en œuvre et à l’optimisation de certaines étapes de la chaîne expérimentale, parmi lesquelles : (1) génération du rayonnement VUV par triplement de fréquence (2) la préparation et caractérisation d’un échantillon à 10 K sous ultravide, (3) l’irradiation de l’échantillon et/ou (4) le test d’une détection ultrasensible par spectroscopie en chambre prototype.